Mes chers concitoyens

La session extraordinaire est sur le point de s’achever par un nouveau vote historique qui contribue au renouveau de notre pays.

Voici plus d’un mois désormais que je suis votre député. Dès le 19 juin le travail avait commencé. Il a fallu mettre à jour les outils de communication, monter une équipe, appréhender les enjeux à court terme, mettre en place l’agenda, intégrer la dynamique législative qui s’est promptement mise En Marche.

Nous avons répondu aux nombreuses sollicitations, de nos concitoyens, des institutions, des ambassades, des conseillers consulaires, des ministres.

Nous avons lancé la réflexion des plateformes citoyennes numériques, des conventions démocratiques européennes, d’un meilleur accès à la mobilité étudiante et professionnelle. Ces projets sont nés et vont grandir avec votre concours.

Nous avons auditionné et rencontré présidents d’associations, chefs de diplomatie, représentants du commerce extérieur français, acteurs centraux du lien franco-allemand et tant d’autres…

Je suis venu au soutien de la majorité, jours et nuits signant les amendements qui sont venu perfectionner les textes dont notre pays a besoin, je leur ai apporté mon vote. Je me suis exprimé à la Commission des affaires étrangères sur de multiples domaines.

Nous sommes venus à votre rencontre, en Autriche, en Pologne, en Allemagne. Je tiens à vous remercier du chaleureux accueil que vous m’aviez réservé. Mais notre agenda nous amènera partout ailleurs dans notre circonscription.

C’est aussi mon équipe qui s’est présenté auprès de vous, des institutions, des commissions, des militants et des élus, ils sont à votre disposition et travailleront avec vous.

Le travail continue avec une équipe qui sera au complet début septembre et de nouveaux chantiers, notamment la préparation du rapport pour le programme 185 du prochain projet de loi de finance 2018 dont je serai le rapporteur mais aussi les travaux de l’OSCE dont je suis membre, ainsi que le combat pour la francophonie.

Chers amis, la vie parlementaire va certes stopper quelques semaines, les circonstances l’obligent (fin de session, élections sénatoriales). Mais ma mission de député n’a pas vocation à s’interrompre. Sachez que nous serons très bientôt au plus près de vous.

Notre site web frederic-petit.eu mais aussi notre page facebook et notre twitter « Coeur d’Europe » vous tiennent désormais informé de mon agenda et de mon action à votre service en tant que député.

A très bientôt

Frédéric PETIT