Assemblée Parlementaire Franco-Allemande et débat franco-allemand : Frédéric Petit à Berlin le 23 septembre

Assemblée Parlementaire Franco-Allemande et débat franco-allemand : Frédéric Petit à Berlin le 23 septembre

Le 23 septembre 2019 marquait le lancement de la deuxième session de l’Assemblée Parlementaire franco-allemande

Accueillis par les Présidents Richard Ferrand – Président de l’Assemblée nationale, député du Finistère et Wolfgang Schauble nous avons auditionné les ministres Amélie de Montchalin et Heiko Maas

L’occasion de rentrer dans le cœur du franco-allemand sur la transition énergétique, la défense et nos politiques culturelles communes à l’étranger !

L’ordre du jour appelait à la validation définitive du règlement de l’Assemblée et officialiser son fonctionnement interne. S’en sont suivies des séries de questions aux Ministres présents. L’après-midi fut dédiée à la validation des propositions de résolutions, et notamment celle de la création d’un groupe de travail sur l’Innovation de Rupture et l’Intelligence Artificielle (IRIA) dont je ferai désormais partie.

Durant la séquence de questions aux ministres, j’ai pu interrogé la Secrétaire d’Etat aux affaires européennes Amélie de Montchalin sur la coopération franco-allemande en matière de diplomatie culturelle

La journée s’est conclue sur un échange franco-allemand avec élus, citoyens et Secrétaire d’Etat, à l’Institut Français.

Merci à mes collègues du Deutscher BundestagUrsula Groden-Kranich et Oliver Luksic et de l’ Assemblée nationaleAlexandre Holroyd et Thierry Michels mais aussi à la Secrétaire d’Etat aux affaires européennes, Amélie de Montchalin qui s’est jointe à notre échange franco-allemand avec les citoyens, à la suite de la deuxième session de l’Assemblée Parlementaire Franco-Allemande.

Merci à Pascal Thibaut, correspondant de RFI en Allemagne qui a assuré la modération de notre échange hier soir à l’ Institutfrancais de Berlin : “Tant que nous n’aurons pas 4,5 ou 6 députés Français et 4, 5 ou 6 députés Allemands pour discuter ensemble des sujets importants pour les citoyens, nous n’arriverons pas à avancer vers des solutions pragmatiques pour les citoyens. Nous avons besoin de ces français, allemands, binationaux qui vivent l’Europe au quotidien ! Le franco-allemand n’est pas qu’affaire de défense, mais aussi de réseau culturel !”

À propos de l’auteur

Frédéric Petit - Député des français établis à l'étranger administrator

1 commentaire pour l’instant

Monique FritzschePublié le8:47 - Oct 1, 2019

Je trouve que c’est une excellente idée de fusionner les Instituts culturels franco-allemands. La réconciliation franco-allemande est une réussite politique extrêmement importante pour le XXI° siècle qu’il faut soutenir et développer. La connaissance de la langue francaise et allemande favorisera ainsi le développement économique de nos deux pays et fera rayonner nos valeurs démocratiques dans le monde, mettra un frein au populisme.

Laisser un commentaire

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial