Assemblée Parlementaire Franco-Allemande du 17 juin : L’Assemblée parlementaire franco-allemande joue enfin son rôle de contrôle

Assemblée Parlementaire Franco-Allemande du 17 juin : L’Assemblée parlementaire franco-allemande joue enfin son rôle de contrôle

Le 16 juin 2020

Communiqué de presse

L’Assemblée parlementaire franco-allemande joue enfin son rôle de contrôle

L’Assemblée parlementaire franco-allemande auditionnera mercredi 17 juin les ministres français et allemand des finances, MM. Bruno Le Maire et Olaf SCHOLZ, sur les mesures financières prises afin de faire face aux conséquences de la crise de Covid-19 et sur le plan « Next Generation EU » de la Commission européenne.

Frédéric Petit, député des Français établis en Allemagne et en Europe centrale se félicite que l’Assemblée parlementaire franco-allemande joue enfin pleinement son rôle de contrôle des gouvernements français et allemand dans leur gestion coordonnée de la sortie de crise.

A sa demande, les ministres de l’Intérieur, Christophe Castaner et Horst Seehofer, s’étaient déjà prononcés ensemble fin mai sur les réponses à apporter à la gestion des frontières entre les deux pays face à la crise de Covid19.

Cette audition sera l’occasion de soulever deux points majeurs :

  • D’une part, la nécessité d’une action coordonnée dans le champ des industries vertes et des secteurs susceptibles d’apporter à l’Union européenne la souveraineté dont elle a cruellement besoin.

En effet, des deux côtés du Rhin, des dizaines de milliards d’euros seront prochainement investis dans des plans de sauvetage des différents secteurs économiques (automobile, aérienne, aéronautique) et en mesures de soutien à l’emploi (chômage partiel). L’initiative franco-allemande pour la relance dans l’Union européenne met en avant la nécessité de donner la priorité au développement durable et à la souveraineté de l’UE. Quelles réponses communes dès lors seront apportées par la France et l’Allemagne pour relancer les industries vertes du futur (construction, services à l’environnement, agriculture biologique, énergies renouvelables) et de souveraineté (intelligence artificielle, numérique, santé, défense) ?

  • D’autre part, l’impérieuse nécessité de mettre en place de manière coordonnée les plans de relance français et allemand.

La coordination de la relance des secteurs économiques par chaîne de valeur revêt une importance cruciale étant donnée l’imbrication de nos deux économies : Airbus doit redémarrer complètement, pas seulement à Hambourg, Munich ou Toulouse. Quid de cette coordination quand l’Allemagne présente un plan de relance de 130 Mds € la semaine dernière alors que la France attend septembre pour le faire ?

Frédéric Petit attend des réponses précises sur ces sujets, lors de la réunion de l’Assemblée parlementaire franco-allemande qui se tiendra demain.

Contact presse : Nadia Salem – presse@frederic-petit.eu – 06 63 62 81 45

À propos de l’auteur

Frédéric Petit - Député des français établis à l'étranger administrator

Laisser un commentaire

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial