Commission Affaires étrangèresEurope/Franco-AllemandParlementSimplification des procédures de visas pour les Bélarusses : mon appel aux Ministres Gérald Darmanin et Jean-Yves Le Drian

https://frederic-petit.eu/wp-content/uploads/2020/11/Belarus-1280x960.jpg

Plus de quinze mille Bélarusses ont dû fuir depuis le début de la crise. En tant que soutien de l’opposition bélarusse, la France doit venir en aide à ces familles contraintes à l’exil. Les procédures d’obtention de visas sont trop lourdes dans ce moment d’urgence, c’est pourquoi j’ai décidé d’interpeller les Ministres concernés.

Depuis bientôt près de cent jours, les Bélarusses luttent pour faire partir le « dernier dictateur d’Europe », Alexander Loukachenko. Le 9 août dernier, le peuple bélarusse avait voté massivement en faveur de l’opposition incarnée par Svetlana Tikhanovskaya mais les résultats officiels avaient été grossièrement truqués. Depuis, les Bélarusses sont dans la rue chaque week-end. En trois mois, le régime s’est rendu coupable d’une répression terrible face à une opposition pacifique. Cette situation aux portes de l’Europe est inacceptable, et la France ne l’accepte pas.

Le Président de la République a été le premier dirigeant européen à rencontrer la leader bélarusse en exil, Svetlana Tikhanovskaya, et l’un des premiers à appeler au départ d’Alexander Loukachenko. J’ai moi-même pu m’entretenir longuement avec Svetlana Tikhanovskaya, lors de son passage au Forum de Krynica, en Pologne, quelques jours après son exil forcé. La position de la France est donc claire, nous soutenons l’opposition bélarusse. Cependant, il est très difficile, voire impossible, pour les Bélarusses d’obtenir un visa pour rejoindre la France. C’est particulièrement critique pour les familles des personnes qui ont été contraintes à s’exiler, du fait des menaces qui s’exerçaient sur eux. La procédure semble beaucoup trop lourde dans un moment d’urgence comme celui-ci.

J’ai donc alerté le Ministre Gérald Darmanin en lui demandant de revoir la procédure de visa pour les Bélarusses et de l’adapter aux circonstances diplomatiques et humanitaires nouvelles créées par cette crise.

Votre Député

Je me suis engagé en politique pour rendre ce qu’on m’a donné. Je suis né en Provence, ai grandi en Lorraine. Aujourd’hui encore, ces deux territoires continuent d’exercer sur moi leur empreinte. Mais ma vie personnelle et professionnelle (entrepreneur dans le public et le privé) est surtout marquée par les voyages et la rencontre avec l’autre (Cameroun, SaarLorLux, Lituanie, Pologne, Egypte, Europe Centrale et Balkans). Contrairement à la violence ou l’isolement qui sont mortifères, le conflit est nécessaire à la vie. C’est pourquoi j’ai souhaité me former à la médiation. C’est elle qui constitue le fil rouge de tout mon parcours de vie et professionnel. Dans le cadre de mon mandat, je veux continuer à être le député « pèlerin » qui, sans relâche, écoute, débat, tente de rapprocher les points de vue, pour l’intérêt commun.

https://frederic-petit.eu/wp-content/uploads/2020/12/frederic-640x617.png

Retrouvons-nous sur les réseaux sociaux

Débattons !

Élu député pour la première fois en 2017, je me suis engagé à rester en contact permanent et direct avec mes concitoyens. La participation citoyenne est consubstantielle à notre démocratie, elle fait partie intégrante de mon mandat. Nécessaire pour nourrir le débat républicain, j’entends la faire vivre au quotidien durant les cinq années du mandat parlementaire que vous m’avez confié. Une interrogation, une réflexion, un point de vue, une proposition, cliquez ici afin que nous en débattions ensemble ou rejoignez-nous sur nos événements !

https://frederic-petit.eu/wp-content/uploads/2020/12/logo_white.png
Député des Français établis à l’étranger.

Allemagne, Europe centrale, Balkans

Contact
0033.1.40.63.75.31
contact@fredericpetit.eu
frederic.petit@assemblee-nationale.fr
Contact presse
presse@frederic-petit.eu