CirconscriptionEducationFrançais dans le mondeParlementAgence pour l’enseignement français à l’étranger : Où est passé le dernier franc ?

En tant que rapporteur pour avis des crédits alloués à l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger, j'ai tenu à clarifier, le 8 octobre 2019, la répartition de ces crédits.

Quand j’étais écolier, mon père m’avait fait réfléchir sur le problème suivant :

“Trois soldats revenant de guerre dorment dans une auberge. Ils payent chacun 10 francs pour la nuit. L’aubergiste, pris de remords pour ces héros, envoie son commis avec cinq francs à leur rendre, comme un geste commercial ou patriotique. Le commis, surpris que son patron lui donne un nombre de francs non divisible par trois, et pour ne pas créer d’embrouille, décide de ne rendre qu’un franc à chacun, et d’en garder deux pour lui. Faisons le bilan : chaque soldat a payé 9 francs, trois fois neuf égalent vingt-sept, plus les deux francs que le commis a dans sa poche, cela fait vingt-neuf. Où est passé le dernier franc ?”

Beaucoup rappellent en ce moment que l’AEFE a été effectivement amputé exceptionnellement de 30 millions d’euros à l’arrivée de la majorité en 2017 (sur l’exercice 2017, en crédits de paiements ramenés donc à environ 354 millions).

Dès l’automne 2017, durant le vote du budget 2018, la subvention de l’AEFE a été maintenue à 384 millions d’euros en autorisation d’engagement, et rétablie au même montant en crédits de paiement pour l’exercice 2018.

Et cela a été également le cas en 2019 (Elle a même été un peu augmentée).

Il y a donc longtemps que les 30 millions ont été rétablis, et ils n’ont affecté que ce que l’on pourrait appeler la trésorerie de l’agence ; les mesures de suppression de postes en détachement dans le réseau avaient été préparées bien avant la décision de juillet 2017.

SI l’on rajoute 25 millions en 2020, pour faire passer la subvention à 408 millions, ils viennent donc s’ajouter aux 30 millions déjà récupérés il y a deux ans, et ne viennent pas les « compenser » comme j’ai pu l’entendre et le lire çà et là.

De grâce à tous, parents, citoyens, donneur d’analyses ou de leçons, journalistes, soit vous comparez à 2019, à 2018, et vous constatez qu’il y aura bien 25 millions supplémentaires – le rapporteur que je suis vient de vérifier dans les documents de préparation du vote budgétaire : ils y sont ! – ; soit vous comparez à 2017, et vous constatez qu’il y a 25 + 30 millions supplémentaires.

Il y a assez de sujets en vrai débat, pour ne pas s’encombrer de fausses méthodes de calcul.

Et je tiens le dernier franc à disposition de tous ceux qui m’en feront la demande.

Votre Député

Je me suis engagé en politique pour rendre ce qu’on m’a donné. Je suis né en Provence, ai grandi en Lorraine. Aujourd’hui encore, ces deux territoires continuent d’exercer sur moi leur empreinte. Mais ma vie personnelle et professionnelle (entrepreneur dans le public et le privé) est surtout marquée par les voyages et la rencontre avec l’autre (Cameroun, SaarLorLux, Lituanie, Pologne, Egypte, Europe Centrale et Balkans). Contrairement à la violence ou l’isolement qui sont mortifères, le conflit est nécessaire à la vie. C’est pourquoi j’ai souhaité me former à la médiation. C’est elle qui constitue le fil rouge de tout mon parcours de vie et professionnel. Dans le cadre de mon mandat, je veux continuer à être le député « pèlerin » qui, sans relâche, écoute, débat, tente de rapprocher les points de vue, pour l’intérêt commun.

https://frederic-petit.eu/wp-content/uploads/2020/12/frederic-640x617.png

Retrouvons-nous sur les réseaux sociaux

Débattons !

Élu député pour la première fois en 2017, je me suis engagé à rester en contact permanent et direct avec mes concitoyens. La participation citoyenne est consubstantielle à notre démocratie, elle fait partie intégrante de mon mandat. Nécessaire pour nourrir le débat républicain, j’entends la faire vivre au quotidien durant les cinq années du mandat parlementaire que vous m’avez confié. Une interrogation, une réflexion, un point de vue, une proposition, cliquez ici afin que nous en débattions ensemble ou rejoignez-nous sur nos événements !

https://frederic-petit.eu/wp-content/uploads/2020/12/logo_white.png
Député des Français établis à l’étranger.

Allemagne, Europe centrale, Balkans

Contact
0033.1.40.63.75.31
contact@fredericpetit.eu
frederic.petit@assemblee-nationale.fr
Contact presse
presse@frederic-petit.eu